Vente et rachat d’or : bénéficier du meilleur prix en choisissant un spécialiste du secteur

Vente et rachat d'or

Les transactions liées à l’or appartiennent à un domaine peu réglementé. L’achat et la vente de ce métal précieux sont soumis à un marché libre où chacun est en droit de définir ses propres prix. Il faut alors avoir un minimum de connaissances pour obtenir les meilleures marges bénéficiaires.

Conseil n°1 : Connaître le cours de l’or

Tout vendeur qui se respecte doit être capable d’évaluer la valeur de son bien. Qu’il s’agisse de pièces, lingots ou bijoux, vous devez être capable de calculer le prix réel pour pouvoir acheter au ventre. Un sautoir en or, que vous avez acheté il y a 20 ans, ne vous permettra pas d’obtenir le même prix aujourd’hui. Pour faire une estimation approximative de votre bijou, vous devez d’abord avoir une idée du prix du métal pur. Ajoutez à cela les taxes de l’État qui ont atteint 10,5 % en 2015. Sans oublier la marge bénéficiaire de l’acheteur ou du vendeur. Si vous voulez faire preuve de précision et de professionnalisme dans le domaine de la vente d’or, l’usage d’une balance est obligatoire. Même si un modèle de cuisine peut faire l’affaire, il est vivement recommandé de choisir une balance spécialement conçue pour cette fin. Une fois que vous aurez établi le poids approximatif de votre bijou, il faudra définir le titre de l’or. Sachez qu’en France, les bijoux de 18 carats sont les plus répandus. De plus, le gouvernement oblige l’ajout d’un poinçon de titre. Cette obligation concerne uniquement les bijoux en or dont le poids est supérieur à 3 g. Pour reconnaître un 18 carats, il suffit de vérifier la présence d’une tête d’aigle sur le bijou. D’autres symboles réfèrent aux différentes variétés d’or disponibles sur le marché, que ce soit sur le plan national ou international. Pour plus d’infos, rendez-vous sur www.gold.fr.

Conseil n°2 : Comparer les spécialistes du secteur

Pour définir les prix du rachat d’or, des considérations économiques internationales entrent en considération. Ces dernières années, les tarifs évoluent considérablement à cause de l’instabilité du marché mondial. La Chine et l’Inde, qui comptent parmi les plus gros consommateurs d’or au monde, influencent fortement cette évolution. L’achat d’or est ainsi difficile à cloîtrer dans une fourchette de prix bien déterminée tant la croissance de ce marché est en perpétuel mouvement. D’autres facteurs peuvent aussi influencer la valeur de votre bijou. Il s’agit du marché de l’offre et de la demande. Imaginons que vous avez une gourmette que vous souhaitez vendre. Son prix va aussi dépendre de l’envie du vendeur d’acheter votre bijou. Pour cette raison, il vaut mieux s’adresser à plusieurs boutiques et vendeurs. Vous serez étonnés à quel point les prix varient selon les besoins du protagoniste. Si quelqu’un peut dévaluer votre produit, un autre peut le surestimer. Force est de constater que le cours de l’or est souvent supérieur aux prix proposés par les commerçants. N’hésitez donc pas à étudier différentes propositions en demandant une évaluation. Une expertise gratuite vous sera proposée par la plupart des revendeurs.

Conseil n°3 : Trouver un acheteur crédible

Pour déterminer le degré de fiabilité d’un acheteur en magasin, vous devez vous rendre sur place et engager une conversation avec le vendeur. Vous pouvez lui poser toutes les questions dont vous avez besoin pour mieux comprendre vos droits et vos obligations. En revanche, les choses deviennent plus compliquées lorsqu’il s’agit d’un vendeur en ligne. Pour vous assurer de la fiabilité de la personne en question, faites une petite recherche sur Internet. Observez les avis que les anciens clients ont laissés sur son site ou sur un forum sur des thématiques annexes. Il est important de rappeler que les mauvais commentaires doivent être vérifiés, car beaucoup de médisants sur le web tentent de détruire la réputation de certains commerçants par concurrence malsaine. Faites alors preuve de vigilance et poussez vos recherches toujours loin, encore plus loin que ce que vous avez l’habitude de faire lors de l’achat de vêtements ou d’un produit de moindre valeur. Ensuite, à l’aide de Google Map, localisez la boutique ou le siège social de l’entreprise. Tout site internet fiable place ses coordonnées sur l’une de ses pages, notamment la page d’accueil. Assurez-vous alors que l’adresse, le code postal et le numéro de téléphone sont véridiques. Lisez bien les conditions générales de la vente. Vous vous rendrez peut-être compte de la nécessité de verser des frais supplémentaires. Dans ce cas, il vaut mieux être prévenu dès le départ. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises au moment de payer ou de recevoir votre argent.

Conseil n°4 : Appliquer la règle des 5 à 15 %

Cette règle, devenue un repère dans le domaine des échanges de l’or, recommande d’investir 5 à 15 % uniquement de votre patrimoine dans ce métal précieux. Ce pourcentage représente un placement suffisant pour sortir gagnant en toute circonstance. Si vous investissez au-delà de cette tranche, les gains risquent d’être insignifiants. D’un autre côté, si vous achetez une quantité plus importante, vous courez le risque de perdre une petite fortune. Etant donné que l’or est considéré comme un investissement à court et à long terme, il faut toujours trouver un juste milieu qui n’est autre que ces 5 à 15 %. Dans cette situation, ce qu’il y a de mieux à faire, c’est de revendre une partie de vos pièces pour réinvestir les bénéfices dans de nouvelles pièces ou de nouveaux bijoux. Ainsi, vous conservez assez d’argent liquide pour ne pas vendre votre or à prix médiocre au premier incident. A savoir : Achetez des pièces d’or avec une prime nulle, négative ou un tout petit peu positive. On parle ici de pièces « cotées » achetées à un prix accessible et que vous allez pouvoir vendre au meilleur tarif.