L’HISTOIRE DE LA BOULE DE NOËL EN VERRE

L'HISTOIRE DE LA BOULE DE NOËL EN VERRE

Savez-vous d’où vient la tradition de la boule de Noël ? Autrefois, il était coutume de décorer son sapin avec des fruits, tel que les noisettes, les pommes de pain, ou encore la pomme en Allemagne. La tradition de la boule de Noël en verre, très ancrée dans la culture de l’est de la France, nous vient d’une histoire locale. La verrerie de Meisenthal en sera la plus belle vitrine.

Tout commence en 1858 lorsqu’une sévère sécheresse prive les Vosges du Nord de fuit. C’est ainsi qu’un verrier de Meisenthal prend l’initiative de créer des boules en verre, dans le but de décorer son sapin.

Le succès est retentissant. Depuis ce jour, la tradition de la boule de Noël a largement dépassé les frontières de la France. Plus de 250 000 boules en verre seront produites à Meisenthal chaque année.

L’arrivée du plastique vient bouleverser les plans de la verrerie. Elle doit fermer ses porte en 1968 faute de client, la concurrence des boules en plastique étant trop grande.

Cependant, en 1992, grâce à l’initiative de passionné, le site verrier de Meisenthal reprend vie. Sous le nom de CIAV Meisenthal, la fabrication de la traditionnelle boule de Noël est remis au goût du jour. Chaque année, Meisenthal fait appel à des designers pour créer une édition unique.

Aujourd’hui, plus de 60000 boules de Noël sont fabriquées par an, et les artisans verriers ont du mal à faire face à la demande, toujours plus grande.

Le processus est entièrement artisanale. La verrerie compte sept verriers ; qui fabrique plus de 450 boules par jour pendant la période de Noël. Le visiteurs peut admirer le travail des verrier sous ses yeux, un circuit court, du verrier au client.

En complément du CIAV de Meisenthal, le musée du verre, qui se trouve juste en face, vous offre la possibilité de comprendre toute les subtilités de cet art ancestrale. Une vidéo explicative vous montre les différentes étapes de la création.

Meisenthal est également célèbre pour ses création Art nouveau. En effet, jusqu’en 1894, le site verrier de Meisenthal fabriquait, sous la directive d’Émile gallé, les œuvres de l’artiste. De véritables chefs-d’oeuvre ont donc été produit ici.

Une grande exposition Art nouveau complète le musée du verre avec plus d’une centaine d’oeuvre sous vitrine.